Une belle lumière d'un matin de fin août...

Après avoir traversé la Cour des Bornes on passe sous la Grille d'Honneur ...

... pour entrer dans la Cour d'Honneur du château. ...

 

Les deux terrasses latérales de la Cour d'Honneur comportent chacune un petit bassin rond orné d'un jet d'eau central. On constate ici une des première différence entre les jardins de Vaux le Vicomte du XVIIeme et ceux reconstitués au début du XXeme par les Duchêne : les pelouses sur les terrasses latérales n'existaient pas du temps de Fouquet puisque, comme on le voit sur les gravures réalisées par Israel Silvestre, la Cour d'Honneur n'avait, en 1661, aucune décoration végétale. Les pelouses sont donc un apport de la restauration du début du XXème.

 

 

Même si ces pages s'interessent principalement aux Jardins de Vaux le Vicomte, ce serait une hérésie de ne pas préter également quelques attentions aux détails du château. Si on observe de près les sculptures de la façade on pourra y voir de nombreux écureuils, c'est un animal qu'on retrouvera fréquement à Vaux car c'est l'emblème de la famille Fouquet. La raison en est que dans la région d'Angers d'où ils sont originaires, en patois local un fouquet désigne un écureuil. Quant à leur devise : " Quo non ascendet " (Jusqu'où ne montera t'il pas ?) elle fait bien sur référence à l'animal mais dénote aussi une ambition indéniable !

 

 

La plupart du temps, lors de la visite du château, on se laissera aller à monter jusqu'au dôme ce qui permettra d'admirer la superbe charpente puis de découvrir l'étendue des jardins depuis un point de vue inhabituel ...

LA VUE DU COTE NORD

Ci-dessous détails de la Couronne et des Pots à Feu qui ornent les toits.
(Les pots à feu représentent des vases d'oû sortent des flammes )

LA VUE DU COTE SUD